MÉLANGES DES JEUX MODERNES. 73 teurs qui sont éloignés de Tinstrument. La principale cause est l'écho plus sensible lorsqu'il y a peu de monde que lorsqu'il y en a beaucoup. Il faut semer, par ci par là, quelque petit silence, afin de donner à l'har¬ monie le temps de se développer avant d'aller frap¬ per l'oreille des auditeurs qui se trouvent un peu éloignés. Lorsqu'au contraire il y a beaucoup de monde dans l'église, il est nécessaire d'augmenter le nombre des jeux, et de donner plus de volume au son. On peut également donner un peu plus de mou¬ vement à sa manière de jouer, parce que l'église étant remplie, il y a moins d'écho, et l'harmonie, en con¬ séquence, se produit directement et sans confusion. Conclusion. Notre tâche est terminée ; tâche modeste, mais utile, nous en avons la ferme conviction. Les ouvrages de la nature de celui-ci ne sont faits pour donner à leur auteur ni gloire, ni profits. Ils s adressent à un petit nombre d'artistes, et les journalistes n en entretien¬ nent jamais le public. Aussi, n'est-ce ni dans un but de renommée, ni dans un but de lucre que nous avons entrepris de livrer à la publicité les simples conseils qu'on vient de lire. Ces conseils, nous avons le droit de les offrir aux jeunes organistes, car ils sont le résultat de soixante années (1802) d'expérience en qualité d'organiste ti¬ tulaire des églises de Sainte-Croix et Saint-Seurin, de Bordeaux, de Notre-Dame-des-Yictoires, à Paris,et du chapitre impérial de St.-Denis. Les nombreuses mis- Organiste. 2e Partie. 7