282 LES RÉCRÉATIONS SCIENTIFIQUES. La mouche mécanique. — Cette mouche, en métal verni, a 0m,14 de longueur, elle est attachée par un long fil; on la sus¬ pend soit au crochet central d’un plafond, soit à la partie infé¬ rieure d’un lustre. La mouche mécanique contient intérieure¬ ment, comme le montre la coupe dessinée au bas de la figure, Fig. 226. — La mouche mécanique à hélice. un faisceau de caoutchouc auquel on donne la torsion à l’aide d’une manivelle. Le ressort tendu agit sur un système de trans¬ mission qui met en mouvement une hélice à trois branches de mica, montée à l’arrière. C’est une roue à crémaillère qui sert d’organe de transmission. Un cran d’arrêt permet de faire fonc¬ tionner le petit appareil au moment voulu. L’hélice, par sa rota¬ tion, imprime à la mouche un rapide mouvement de translation, et lui fait parcourir un cercle autour de son point de suspension.