LA PRESSION DE L’AIR. 79 L'œuf dans une carafe. — J’enflamme du papier et je le fais brûler en le plongeant dans la carafe pleine d’air. Dès que le papier a brûlé quelques instants, je ferme l’ouverture de la ca¬ rafe, à Faide d’un œuf dur que j’ai préalablement dépouillé de sa coquille, et de telle façon qu’il forme un bouchon hermétique. Fig. 73. — Œuf dur dépouillé de sa coquille entrant dans une carafe sous l’action de la pression atmosphérique. La combustion du papier a dilaté l’air de la carafe. L’œuf dur va être poussé par la pression atmosphérique extérieure parce que Fair chaud confiné se contractera par le refroidissement; voilà l’œuf qui s’allonge (fig. 73), qui se moule dans le goulot de la carafe; il est étiré et descend peu à peu... Tout à coup il entre tout entier dans la bouteille, brusquement, en faisant entendre une détonation très appréciable.