132 EFFET DE L AGITATION SDK LE BLANC D ( ETE. Substanz unmittelbar in das Blut wird Fallen des Blutdrucks und sodann Verlangsamung und Stillstand der Atmung mit nachfolgendem Steigen des Blut¬ drucks und Verlangsamung der Herzschläge, von allgemeinen Convulsionen be¬ gleitet, beobachtet. Wie die Convulsionen, so hängt auch des Steigen des Blut¬ drucks nicht von der unmittelbaren Wirkung des Giftes ab, sondern es sind secundäre, von der Asphyxie herrührende Erscheinungen, da bei Anwendung künstlicher Atmung nach jeder einzelnen Einspritzung des vorliegenden Giftes nur progressives Fallen des Blutdruks, ohne nachfolgendes Steigen uud ohne Convulsionen, stattfindet. Ausserdem wird verstärkte Secretion in den Drüsen, öfterer Abgang des Urins, Verringerung der Empfindsamkeit zuweilen bis zu völliger Empfindungslosigkeit. Störungen in den Bewegungen. Erweiterung der Pupille beobachtet. Infolge der Reichhaltigkeit, an Harnstoff übt das Vrein beim Anwenden an das Muskelgewebe und an die Nerven einen unmittelbaren Reiz auf dieselben aus. Eifel de higiinlioii sw le blanc d'œuf de poule ). Par Mr. M. Chalféiéff. Professeur de chimie physiologique à l'Université Impériale de \ arsovie. Le phénomène de la formation de coagulums dans des liquides albuminoïdes sous rinfluence d’agents mécaniques avait déjà été observé vers la moitié du siècle qui termine, mais la signification de ce fait n'avait pas été éclaircie. Le plus récent des travaux consacrés à cette question qui nous soit con¬ nu, appartient à W. Ramsden ~). Ses essais ont porté sur 1 ovalbumine cris¬ tallisée suivant la méthode d Hofmeister et sur plusieurs autres représentants des corps albuminoïdes. Au nombre des résultats qu’il a obtenus, les suivants méritent particulièrement notre attention: 1) la séparation, d une solution d al¬ bumine cristallisée, de 1)6,4 pour cent de la substance employée, après 60 heu¬ res d’agitation produite par un moteur hydraulique, et 2) la séparation du sérum sanguin et d un albuminate alcalin de coagulums qui, peu de temps après, se redissolvent dans le liquide abandonné au repos. Le résultat était le même, que le liquide fût agité dans une atmosphère d air ordinaire, d hydro¬ gène. d'air raréfié, dans un flacon en verre ordinaire ou enduit de paraffine ‘) Communication faite dans une séance de la Section de Physique et de Chimie de la So¬ ciété des Naturalistes à Varsovie le 27 mai 1900. ;) W. Pamsden, Pie Coagulation von Ehvcisskörpern auf mechanischem V ege. Arch. t. Phy¬ siologic. S. 517. 1S91.