74 BIBLIOGRAPHIE. Gueorguiewsky. K. De l'action sur l’organisme animal des préparations du Corps thyroïdien. Zeitschrift für Klin. Medicine, 33 p. 153 — 214. Après des injections sous-cutanées répétées du suc du corps thyroïdien du bœuf ou d'un extrait glycérique de ce même corps, on constate chez les chiens une série de troubles (que l’auteur décrit en détail) qui se dévelop¬ pent surtout chez les animaux jeunes. La même chose a lieu lorsqu’on nourrit ces animaux avec de la glande thyroïde crue ou cuite. On observe aussi dans ces cas la glycosurie, mais seulement lorsque les animaux reçoivent des hydro¬ carbures. Chez les chiens placés dans l'équilibre d’azote on a constaté une plus forte excrétion d’azote de même qu'une augmentation de chlorures, d'acide phosphorique et d’acide sulfurique général de l'urine. Dans cette azoturie la plus grande partie de l’azote est éliminée sous forme d'urée. L'assimilation de l'azote n’est pas diminuée sous l’influence de l’introduction dans l'organisme de la substance du corps thyroïdien. La nature de la substance du corps thyroïdien du bœuf causant le thyréoïdisme n’a pas été précisée par l’auteur. Wassiliew. Evaluation comparative des différentes méthodes de déter¬ mination de l'albumine dans l'urine. Yéjénédelnik 1896, JV« 26. Se¬ maine médicale de St.-Pétersbourg, 1897, supplément p. 4. L’auteur fait le titrage de l'urine par une solution de 25 pour cent d'acide sulfosalicylique, ce qui produit une coloration rouge brique. 1 cc. de cette solution précipite une urine contenant 0,00006 d’albumine. Pour la dé¬ termination quantitative on ajoute 3 gouttes d’une solution aqueuse de 1 pour cent de jaune solide à 10—12c.c. d'urine filtrée et étendue d’eau, et Y on fait le titrage par la solution d'acide sulfosalicylique qu'on vient de décrire, jusqu’à apparition de la coloration rouge brique. La réaction doit être légère¬ ment acide pour le titrage. Bogomoloff, Th. et Wasilieff, N. De la détermination qualitative du peptone dans l’urine. Centralblatt f. d. medic. Wissensch. 1897, JVs 3, 49 — 51. Les auteurs éliminent les substances albumineuses par l'acide acétique trichloré et produisent dans le filtrat la réaction biurétique. On peut aussi saturer l'urine par le sulfate d’ammoniaque selon Devoto, ce qui élimine l'al¬ bumine et la matière colorante, et précipiter, dans le filtrat, le peptone par l'acide sulfosalicylique cristallisé. Ce précipité se dissout immédiatement lors¬ qu’on ajoute de l'eau en excès. La formation ainsi que la dissolution de ce précipité prouvent la présence du peptone. L acide acétique trichloré et la résorcine précipitent aussi le peptone sous forme d’un nuage opalescent. Si l’on évapore une solution de peptone contenant de l’acide acétique trichloré on voit apparaître une coloration rose ou violette. London, E. S. Sur l'action bactéricide du suc gastrique. Archives des sciences biologiques, 1897, 5. 417. Yu l’intérêt particulier que présente pour la physiologie aussi bien que pour la pathologie générale la question du pouvoir bactéricide des sucs di-