486 CASTRATION. MESURES DES CORNES PRISES LE JOUR de la castration de l’un des sujets. MESURES PRISES UN AN APRÈS ACCROISSEMENT ANNUEL DE LA CORNE Circonférence. Longueur. Circonférence. Longueur. Circonférence. Longueur. ANIMAL NO 1N CHÂTRÉ 0,22 0,22 | | 0,24 0,23 | 0,02 0,10 ANIMAL CHÂTRÉ 0,24 i 0,21 i | 0,23 | 0,25 | — 0,01 0,03 D’autres particularités ont été relevées du côté des organes génitaux, canal déférent, vésicule séminale, verge, etc., qui, du fait de l’émasculation, subissent un arrêt de déve¬ loppement partiel, plus ou moins important suivant l’espèce et l’âge du sujet, mais toujours appréciable. Toutes proportions gardées, la verge du cheval hongre et du bœuf est moins longue et moins grosse que celle de l’étalon et du taureau. Ainsi, d’après quelques mensurations faites chez des animaux, à peu près de même taille, on a relevé comme chiffres moyens : 91 à 93 centimètres de long et 10 à 11 centimètres de circon¬ férence pour des verges de tauraux; 61 à 82 centimètres de long et 6 à 8 centimètres de circonférence pour des verges de bœuf. D'autres différences ont été relevées chez les solipèdes du côté de la circulation et du système nerveux. On a constaté que, se rapprochant en cela de la jument, le cheval hongre avait un pouls notablement plus rapide que le cheval entier. Se basant sur les résultats fournis par une série de quinze pesées comparatives, Colin (1886) a établi que la différence dans le poids total de l’encéphale n’est pas grande entre le sujet hongre et l’étalon, elle est représentée en moyenne par 4 grammes seulement en faveur du premier. Par contre, si le poids de l’encéphale est établi par rapport au poids du corps, on constate que le cheval hongre l’emporte sur l’étalon et sur la jument. La comparaison des différents organes composant la masse encéphalique donne d’autres résultats : on voit alors que la conséquence la plus remarquable de l’émas¬ culation est l’augmentation absolue et relative du poids du cervelet et la diminution des hémisphères cérébraux et de l’isthme. Le tableau ci-dessous, établi d’après Colin (1886, i, 302), confirme les faits précédents. roms vif. ENCÉPHALE. CERVELET. CERVEAU. ISTHME. MOELLE épinière. kilog. grammes. grammes. grammes. grammes. grammes. Hongres..... 335 629 76,6 515 37,2 267,6 Etalons;..... 401 633 •75 518 39,4 273 Juments..... 348 ■ 597 66,9 494 36,5 259,7 Les conséquences de la castration sur le caractère et le tempérament des mâles sont aussi très importantes : ce sont peut-être celles qui ont le plus contribué à la vulgari¬ sation de l’opération pour les animaux domestiques. Privés de leurs organes génitaux, les animaux sont plus dociles, plus doux, plus maniables, plus caressants et plus faciles à dresser. Les passions instinctives sont éteintes chez eux, au grand avantage de l’intelligence qui prend toute prépondérance et augmente de beaucoup les aptitudes des sujets à l’entendement et au dressage. Les chevaux, si souvent indomptables quand ils sont animés par les instincts géné¬ siques, deviennent faciles à dresser après l’émasculation. Ne s’excitant plus contre les