272 IIISTOIH la Vefilfä, toujours une, aux morts et meme aux vi- vants, el. notre tache se trouve des lors adoucie vis- a-vis de colle tombe ; l'homme qu'elle renferme pouvait entendre tout ce qui sera dit de lui. Charles Philipon a ele certainement l'une des physionomies les plus interessantes de ce parti li- beral, essentiellement militant, qui, depuis qua- rante ans et plus, a joue dans les destinees de notre pays un role qui ne saurait etre tini. Philipou a per- sonnifie en lui, jlallais dire a cree, la caricature politique, l'une des forces les plus vives de l'argu- mentation, qui transperce quand elle touche, sans qu'il y ait bouclier qui laare, dlautant plus redou- table sous son innocuite apparente, comme les barbes de la fleche, comme la vis imperceptible de certains leviers. Sa mnemotechnie incisive, qui plaide et preche pour les yeux, lui complete une force que les gouvernements ne pouvaient tarder s. comprendre et a etouffer. llevant la morale, cette haute justice, la carica- ture a ete appelee plusieurs fois. Toute äzpee est- elle bonne a ramasser Ce ne serail: ni le lieu ni l'heure dütudier cette question, qui n'est pas sans gravite. Il ne s'agit point d'une tliesc philo- sophique, il s'agit d'un homme, doue entre tous, qui s'empara un jour de cette arme terrible, jus- (leduignee, et. s'en servit de la plus enla-