DE LA CARICATURE MODERNE. hui, en orännt ces journaux, que de tympaniser les oreilles de Louis-Pliilippe. Il y a (lu Cabrion revo- lutionuaire dans Philipon, et la scie qu'il organisa contre le roi en le yepresentant ou le faisant: re- presenter sous forme de poire en lithographies, en plzitre et en tetes de pi pes comme en testes de cannes, commandant aux gamins qui venaient (le Pecole de dessiner des poires sur tous les murs, celte mysti- fication prolongee d'un rapin subversif en arriva 51 devenir un crime prevti par les lois, une excitation i: la haine contre le (zlief de Yliltut. Bailleuses legeretes, qui caraelerisent bien une nation ou tantot des violettes, tantot des rubans blancs et verts, tantot une poire, le lendemain un nom, tel que la lllarianne, conduisent tant de gens naifs a se faire emprisonner. La poire joua un grand role sous Louis-Pliilippe. Qui decouvfrit le premier que la tigure du roi-citoyen , avec ses epais lavoris et son fameux toupet, don- nait au profil quelque analogie avec la forme d'une poire? Si ce n'est Philipon, il fut le vulgarisateur de la däcozaverte. Mais l'homme raehetait ses farces par une excessive malice. Le Charivari avait ete condamne a six mille francs d'amende. Philipon entreprit de payer l'amende au moyen d'une gravure dont Fidee est plaisante, quoi- que ces taquineries soient dejü bien (lloigmf-es.