SUR SYMBOLISME A RCHYYE CTUBAL. baptisä lenait un ciergc ä 1a maiu , conune 1a vierge chürio de Föpoux , et gardait jusqu'au samedi in albis, la rohe (Pinnoceuce, de joie et dümmortalitö. IJOXCLUSION. Nous avoxxs exposö le sylnbolisme populaire des öglises, avouö par le moyen-äge , approuvä , complötö par laliturgie. Pout-ütre ces quelqucs pages glanäcs et lä seront-ellcs utiles in plusieurs. On s'habitue ä ötudier 1a forme artistique des äglises sans rätlächir ä la pensöe de foi; comme on ad- mire 1a sculpturc , les pierrcs Blies, Fömaillure et les nielles capricicuscs d'une chässc sans apcrcevoir lcs reliques des saints. Ici la piölö pourrait ötre scule blessäe; mais lä cc sera toujours au dätriment de la 80101168. Röpütons-le avec toute Pönergie de notrc COIIViCÜUIIZ au moyen-äge, Föglise est avant lout une wuvre de foi , et qui ne croit pas ne com- prcnd pas. (Hxrtrair du Bulletin monumcntzll publiä ä Caen pur M. de