DES ISES. pelit nomhre de voix; eL quelles voix! la sourde hasse de denx rvhantres ä gnges , la creeelle de quelques ehanoines, le lausset (Penfants de choeur egosilles. Autrefois il en etait au- trement; le (Zllillll du peuple ebranlait les voütes Pour nrriver aux grandes eaux et aux grands tomzerres de PApo- ealypse , on fondait les bourdons de 30,000 liv. et on mon- tait Forgue ä plus de 6,000 tuyaux d'etain Illud , dit le meine de SL-Gall, rugitu quidenz zonitrui boatum cowquabat. Ces lampes de. vermeil et d'argent oü une flamme perpe- tuelle consume l'l1uile de l'01ive; ces eierges qui scintillexxt de toutes parts , ne sont-ce pas les lampes suspendues devant le tröne de Dieu (3) , et les justes semblables, au dire de la Sagesse , 31 des etincelles qui courent sur des roseaux desse- ches Les attk-ibuts iconographiques de la statuaire et des pein- tures historiees corroborent cette assertion ; car ils repre- sentent les Saints dans le paradis. Les vierges , les martyrs „ et les docleurs jouissent , ainsi que la theologie le demontre , de ce degre de gloire que l'on nomme aureole (5) ; les elus tiennent des palmes dans leurs mains et leur täte est couronnee du nimbe : Lumina quw circa capiza sanctorznn in ecclesia, in modum circuli depingunlur, desigjnanz quozl lumine wterni splendorzk coronati fluunlur. Idcircö wer-ö secundzlnz formam rolundi scuti pingunzur quia divina pru- (1) Voyez le mamlement de Mgr. Fliväque de Langrc-s , sur le chunl eccläsiastique ; premiäre partie. (2) Gerbert. De cantu et musica sacra, t. 2, p. 193 e! 4110, 1-. 5. De organis aliisque, etc... (3) Apoc. c. [1, v. 5. (A) Fulgobuxxl jnqi et tanquam scinlillae in [IPIITNÜIICIO (liscurrenl. Sap. c. 3. v. 7. (5) Summ. Thom. suppl. q. 96 dr- aurenlis. (6) Palrua- in mnnibus corunl. Apou. c. 7. x. U.