2113 L SCULPTURE ] delicatement modele, fourni de details, est encore assez pries de l'oeil pour permettre d'en saisir toutes les parties; 1e second, place au sommet d'une large faqade, d'une dimension plus grande, est remarquable par sa sim- plicite, la largeur, la clarte et la hardiesse du modele. a Cette sculpture date de 1230 environ. C'est alors que l'inspiration d'apres la flore incline dejä vers 1e reel, mais cependant avec une profonde connaissance des effets. C'est alors aussi que les formes geometriques de l'architecture se melent avec la sculpture. Nous trouvons des exemples de ce melange sur cette rneme facade de la cathedrale diAmiens, dans Parcature de la galerie inferieure (voy. GALERIE, fig. 42). Les sommiers de cette arcature, qui eussent paru tres-maigres, reduits ä leur trace geometrique, sont renforces par des ornements et des animaux qui leur donnent un aspect puissant, qui arretent les yeux sur ces points princi- paux, et qui forment une composition des plus larges et des plus hardies (üg. 63). Cet exemple est remarquable ä plus d'un titre. Il ntest point aise dejä pour le dessinateur de combiner ce melange de formes architectoniques, d'ornements et d'animaux; mais le dessin donne, il est encore moins facile de le faire interpreter par des executants, puisque cette composition mise en place a demande le concours de Pappareilleur, du tailleur de pierre, du sculpteur d'ornements et de figures, du bardeur, et enfin du