SCULPTURE 110 Au x6 siecle, les Veuit-iens avaient des comptoirs dans un certain nombre de villes du Midi et jusquizi Limoges. Ces negociants fournis- saient les provinces du Midi et du Centre d'etoffes de soie orientales, de bijoux, de Coffrets et ustensiles d'ivoire et de metal fabriques ä Gon- stantinople, 21 Damas, 51 Antioehe, 51 Tyr. Il suffit de voir les sculptures 2 517 f", ä ;v{1rf 4, 626 X L1, 7m ärg Wfrfnflu ( t". YIN 42" [f [Il f? j x ff 1 wiifäi? fy" "ÄGVfW "y1a'jf [a 1m LI ffflr x I! L u; Xlyfl; 4,, X1375 4m 4M 1] h A LLW t! W. fä sffÜ-Al, f" kygiäükmm WM "x n l; '11 w VW-n "m. V" du x1" siecle qui existent encore autour du choeur de Saint-Sernin de TOHIOUSK-Bjet dans le cloitrc de Moissac, pour reconnaitre dans cette Sfiltllaife dfäS COpiOS grossieres des ivoires byzantins. Voici (fig. 2) un de ces exemples provenant du cloitre de Moissac. Cette image de saint Pierre, de marbre, est tres bas-relief. On retrouve 151, non-seulement le