195 PISCINE qui forme la däcoration du soubassement de 5.1 la droite de l'autel, est une armoire double. la chapelle. En regard, b G K ) F Quelquefois, mais fort rarement, dans les eglises du XIIIE siecle, les piscines sont faites en forme de cuvettes posees sur un socle, comme celles de Vezelay. Nous citerons celles des chapelles du choeur de la calhedrale de Sees (fin du x111e siecle), dont nous donnons (fig. 6) un croquis. Ici les deux cuvettes n'ont pas la meme forme, l'une est a pans, l'autre circulaire; elles reposent sur un faisceau (le branchages feuillus, et sont placees dans les travees de Parcature. Les faisceaux de branchages prennent naissance sur le banc continu servant de sou- bassement a cette arcaturel. Les piscines des chapelles des X1116 et XIVE siecles dc la cathedrale de Paris sont diune grande simplicite, et ne consistent guere qu'en une petite niche lobee portee sur deux colonnettes engagees, ou tombant par un chanfrein sur la tablette. Toutes ces piscines posscdent des gargouilles a Fexterieur. Les piscines des chapelles du choeur de la ca- thedrale de Reims etaient fermees par des volets de bois et servaient en ineme temps d'armoires. Le XlVe siecle fit des piscines tres-delicates et riches de sculpture. Nous citerons parmi les plus remarquables celle du choeur de Peglise Saint-Urbain de Troyesi. Elle contient deux cuvettes partagees par une pilette centrale et terminees par deux gables decores d'un cou- ronnement de la sainte Vierge et de deux figurines des deux dona- teurs, le pape Urbain IV et le cardinal Aucher. Quatre dais refouilles avec art recouvrent ces figurines et sont surmontes de merlons entre ' Il y a toujours un banc devant les piscines du X1116 siecle. ' (Jette piscine date des dernieres anneos du X1116 siizele, mais appartient, par son ornementation, au Xlv" siecle. Nous avons eu plusieurs fois l'occasion (l'observer que Fäglise Saint-Urbain de Troyes est en avance de vingt-cinq anS 1111 müinS Sur l'architec- ture de Plle-de-France.