54 [ PARVIS ] des Grecs etaient habituellement precedes d'une enceinte sacree dont la cloture n'etait qu'une barriere a hauteur d'appL11- Les Romains suivirent. cet exemple, et nous voyons sur une medaille frappee a l'occasion de Ferection du temple (l'Antonin et Faustme, a Rome 1, la facade du monument, devant laquelle est figuree une bar- riere avec porte. Ces enceintes ajoutaient au respect qui doit entourer tout editice religieux, en isolant leur entree, en la separant du mou- vement de la voie publique. Un des plus remarquables parViS de Fepoque romaine est celui qu'Adrien elevzt en avant du temple 1'111 SOIBiL a Baalbek. Ce parvis etait entoure de portiques avec cxedres Couverts, et etait precede d'une avant-cour a six cotes, avec peristyle et large emmartflienient. Les premieres basiliques chretiennes possedaient egalement une cour entouree de portiques, en avant de leur facade, et au milieu de cette cour etaient places quelques monuments consacres, tombeaux, puits, fontaines, statues. Le parvis de nos cathedrales n'est qu'un vestige de ces traditions; mais la calhedrale francaise, a dater de la fin du xne siecle, se mani- feste comme un monument accessible, fait pour la cite, ouvert a toute reunion ; aussi le parvis n'est plus qu'une simple delimitation, il n'est pas clos; ce n'est, a proprement parler, qu'une plate-forme bornee par des ouvrages a claire-voie peu eleves ne pouvant opposer un obstacle a la foule. C'est un espace reserve ä la juridiction episcopale, devant Teglise mirre. (Yelait dans l'enceinte du parvis que les eveques faisaient dresser ces echelles sur lesquelles on exposait les clercs qui, par leur conduite, avaient scandalise la cite; c'etait aussi sur les dalles du parvis que (fer-tains (zoupables devaient faire amende honorable. (Yetait encore sur le parvis qu'on apportait les reliques a certaines occasions, et que se tenaient les clercs d'un ordre inferieur pendant que le chapitre cntonnait le Gloria du haut des galeries exterieuifes de la facade de Feglise cathedrale. Nous n'avons sur la forme de l'ancien parvis de Notre-Dame de PaPiS que des donnees assez vagues. Au XVIe siecle, il ne consistait qu'en un Petit mur d'appui avec trois entrees, l'une en face du portail, donnant acote de la chapelle de Saint-Ghristophe; celle de gauche s'ouvrant P195 de la fHQade de Saint-Jean le Rond, et la troisieme en regard, deS- cendant a la Seine 2. Ce mur d'appui n'avait. pas plus de quatre pieds de hflul- L6 S01 du parvis de la cathedrale de Paris etait. au niveau du sol interieur de Feglise, si ce n'est. du cote gauche, au droit de la porte de 111 Vierge, oil il s'abaissait de 30 a 40 centimetres 3. Du parvis on l ggVArlsAüäTlNA. Sur le revers, AETERNITAS. Autour de l'image du temple, S. G. 3m le Plan de Paris grave sur bois, joint aux Recherches de Bclleforest; le plan ide Merian, la tapisserie de Pllütel de ville, et la gravure de la facade de Notrc-Damc de Van Merlen. ' Cet ancien sol a etc decouvert en 1847.