429 FLECIJE faces eclairees qui seront plus etroites que celles de la pyramide; ce qui fera paraitre celle-ci de travers sur sa base. Or il faut compter que l'aspect geometral E ne peut se presenter que sur quatre points, tan- dis que les aspects F sont infinis ; il y aura donc une quantite infinie d'aspects desagreables contre quatre bons. Mais le desappointement sera bien plus grand lorsque Fedifice sera eleve et que la perspective viendra cleranger encore le trace geometral E. Supposons que nous sommes places sur le prolongement de la ligne l, perpendiculaire au plan GH, a 45 metres du point G (voyez le trace AA), en K, la tour ayant 10 metres de A' en e'; que cette tour a 40 metres de hauteur, du sol a la base de la lleche. La fleche, vue a cette distance, donnera le trace BB, car celle-ci, par suite de la perspective, ne parait plus avoir en hauteur que trois fois environ la longueur du diametre lm, ainsi que le demontre la projection perspective m0. Si, a cette distance, nous voulions obtenir l'apparence OPR, il faudrait doubler la hauteur de la tleche et amener son sommet. en n. Si nous pretendions obtenir en perspective une proportion semblable a celle du trace geometral E, il faudrait tripler la hauteur de la fleche et amener son sommet en p ; nous obtiendrions alors l'apparence SPR. En supposant que nous nous reculions a plus de 150 metres, en K', nous voyons meme que la fleche perdrait encore la hauteur tu. Si, sur cette tleche, nous posons un point. au milieu de sa hauteur en v, et que nous soyons places en K" (voy. le trace M), en perspective la distance xv' paraitra plus grande que la distance v'r. Si en y nous placons un ornement dont la saillie ne depasse pas le dixieme de la hauteur totale de la pyramide, en projece tion perspective cet ornement sera le sixieme de la hauteur apparente de la tleche. Ges lois, qui semblent assez compliquees deja, ne sont cependant que tres-elementaires quand il siagit de la composition des fleches. FLEcnEs DE PIERRE. Les fleches construites en pierre, a dater du X110 siecle, etant, sauf de rares exceptions, a base octogone et plantecs sur des tours carrees, il fallait d'abord trouver une transition entre la forme prismatique carree et la forme pyramidale octogone. Sans eifort apparent, l'architecte du clocher vieux de Ghartres sut obtenir ces tran- sitions (fig. 2). Au niveau du bandeau K qui termine la tour, les angles saillants ont ete derobes au moyen des contre-forts peu saillants qui les tlanquent. Uetage L, vertical encore, presente en plan un octogone dont les quatre cotes paralleles aux faces de la tour sont plus grands que les quatre autres. Quatre lucarnes-pinacles occupent les cornes de la base earree et remplissent les vides laisses par le plan octogonal. Au- dessus, Petage vertical, Orne de quatre grandes lucarnes sur les faces, se retraite plus sur les petits cotes que sur les grands, et arrive a Foc- togone รค peu pres regulier a la base de la pyramide. Celle-ci presente encore cependant quatre pans (ceux des faces) un peu plus larges (d'un quart) que ceux des angles.