DONJON (les POIQFHES avec les ponts-volants G, ainsi que les etages de defenses supm-iuosees avec les hourds de bois. Le donjon de Provins est bäti avec grand soin. Au XVIe siecle, ces ponts-volants n'existaient plus; le mur de la chemise, derase, terrasse, laissait le seuil des poternes ä quelques metres au-dessus du niveau de la plate-forme, et l'on nH-zntrait dans le donjon que par des echellesl. Le rez-de-chaussee et le premier (Stage, ainsi que le fait voir la coupe fig. 28, sont voütes, la voüte su- perieure etant percee d'un oeil, afin de permettre de hisser facilement. des projectiles sur les chemins de ronde superieurs, et de donner des ordres, du sommet aux gens postes dans la salle du premier etage. Le principal defaut de ces forteresses, en se reportant rneme au temps ayez l'excellent ouvrage t. I", p. 305 et suiv. de M. Fälix Provins Bourquelot sur FHistoire de (Provins,