L rnmcnvas ] 39 [ CONSTRUCTION ] points de jonction A des trois arcs (fig. 25), et s'en passerent au droit des points B recevant des arcs-doubleuux isoles. Mais ä quel niveau faire arriver la tete de ces arcs-boutants? (Tetail; lä une difficulte d'au- 47 f . I X Gf xx [f Xi WITX Il, NXX Il, x X [1 If x, Kff KÜIK K .1 x_ X K Xx 1' X 7-: f? xxx X j Il], xxx x f X If"; L Xx KX,Z Ix, NX D Lu-ANHJ f 1 La j s: X F Xxx 2 6 Lr X XX fff K '51 i l l tant plus grande, que le calcul theorique ne donne pas exactement ce point et qu'une longue experience seule peut l'indiquer. Autant qu'on en peutjuger par le petit nombre (YZIPCS-IJOHÜGIIIIS primitifs conserves, voici quelle est la methode suivie par les architectes. Soit (fig. 26) ABG Parc-doubleau separatif des grandes voütes; soit du point D, centre de l'arc AB, une ligne DE tiree suivant un angle de