[ PRINCIPES ] 23 [ CONSTRUCTION ] ä bander, avaient eu le soin de les former de plusieurs rangs de cla- veaux concentriques, mais independants les uns des autres, ainsi que l'indique la figure M, en A. Les arcs construits de cette maniere forment comme autant de cerceaux agissant separement et conservant If 1j i f fK x x f, XQÜX- f 4' fafx B A äzizx une elasl-icite beaucoup plus grande, et, par suite, plus de resistance qu'un arc de meme section construit cfapres la methode indiquee en B (voy. VoUTE). Les constructeurs romans composeront, d'apres ce principe, leurs arcs-doubleaux de deux rangs de claveaux concentriques : l'un, celui (l'intrados, prenant une section ou portion de rayon plus longue que celui de l'extrados; et comme les arcs-doubleaux Ifetaient que des cin- 12 42 t1, X A4 f p; ll l Y l X la: [X R 'ii l_p_ K 1 tres permanents destines ä recevoir les bouts des couchis sur lesquels On maeonnait la voüte, ils donnerent ä ce second rang de elaveaux une saillie sur le premier, propre ä porter ces bouts de couchis. La figure 12 explique cette inethode. En A, est le rang des claveaux de l'intrados; en B, celui des claveaux de l'extrados, avec les deux saillies G destinees ä recevoir les bouts des couchis D sur lesquels on maeonnait les voütes. Les formerets, ayant un moins grand diametre et näätant pas sujets aux effets des poussees, sont corn- poses d'un Seul rang de claveaux portant, ainsi que le demontre la figure 12 bzs, la saillie necessaire ä la pose des couchis. On voit