l COLOMBIER ] 492 est muni de boulins menages dans les parements. Un cheneau avec crenelage et gargouille accompagne la coupole. Ce petit edifiee n'a que 4'260 de diametre sur environ 50 du sol au sommet des trois pinaclesh La disposition habituelle des Colombiers du Languedoe, ü partir du Vle siecle, est celle d'un bätiment carre couronne par un toit 51 une seule pente, avec abri, presque toujours accompagne de pinacles aux 9 NP Na- ; v v x i Y HWFEÜ Wlläi; i ihw j üiägflwjxwiiiä? A "i. k K AN fffTffÄmilc angles, afin de signaler cet edifice aux pigeons. Voici (fig. 10) un de ces colombiers, comme on en trouve en si grand nombre dans les envi- rons de Toulouse et de Montauban. Des carreaux de brique vernissee incrustes dans l'enduit exterieur, ainsi qu'il est figure en A, empechent les belettes de monter jusque l'ouverture reservee aux pigeons. Il en est aussi qui sont bätis sur quatre colonnes isolees, afin de soustraire les pigeons aux approches de leurs ennemis acharnes. Quatre poitraux 1 Ces dessins nous ont ätä fournis par M. Ohvier, architecte ä. Montauban.