455 CLOITRE d'une suite de chevrons portant ferme, retenus par des liens reposant sur des corbeaux. Ce genre de construction n'offrait pas une grande solidite; aussi la plupart de ces cloitres furent-ils renverses par la poussee de la chai-pente depourvue (Fentraits: et au xve siecle on J? (q HI f x51. reprit le mode adopte par le X1110 siecle, c'est-Endive qu'on en revint aux cloitres voffites avec meneaux sous les formercts, et ces Ineneaux furent vitres. Il est cependant des exceptions ä cette Fägle, surtout dans les provinces Ineridionales. Ainsi le cloitre de la cathedrale de Narbonne, qui date des pre- mieres annees du xv" siecle, se compose diune serie d'arcades sans ineneaux, separees par des contre-forts epuis. La figure 38 presente le plan du quart de ce cloitre. En A, nous (lon- nons la section horizontale de la pile d'angle, et en B celle d'une (les autres piles, il Pechelle de 0m02 pour metre. La figure 39 nous montre un des angles de ce cloitre, vu en perspective. Le cloitrc de Nzirboune possede un bahut; les arcades sont hautes. Contrairement aux habitudes des constructeurs du moyen äge; il 681 couvert en terraisses dallces, protegees par une balustrade, ainsi que le cloitre de la catliedrale de Beziers, qui date du XlVe siecle. Les cloitres du xvc siecle en general ne ditfeitent, de ceux du XIVe que Paf la decoration des contre-forts, les compartiments des meneaux, la Construction des voütes et les details de l'architecture. Il IfBSl ÜÜUC