309 CLOCH portzml la lour säälevanl de fond sur les deux murs latäraux et sur les deux urcs-doululeaux lFzlIISVGPSÜÜX bandäs sur les qualre piles. Au- dessils du comble est un soubassement carre däooro (Ynrcaturos aveu- gles, puis un olage ogulolnenl. carro, mais percä d'arcades E1 jour : cfosl l'otage: (lostineä aux cloches. Sur ce derrniei" otage säälirve lu tlächc conique frzuurlnf, non plus (fonveyie. Voici (fig. '17) le plan (le l'otage carro (lu beffroi, et (fig. '18) lo plan (le la buse du (roue avec ses quatre petits pinacles il jour. La figure '19 donne la coupe (le ce (flocher, et la figure 20 son älävationf. (les cro- quis l'ont YOlP que, Lläjii vors le milieu du xue sibcle, lPS EIPC-lIllPClOS (ltiüldPlllilllX se präocciifiuiont. de (lonner plus iläälägancze 31 leurs clo- chers; les otages cari-fis sont (l'une proportion heureuse : les llizvhes coniques sT-lanrtxnl tlavantzige, se COÜRVEWIÜ tlecailles en dents de scie au lieu tlecailles (firrulztires, mais en ccmservaut toujours le principe de construction preseittc figure t5; les piuatzltrs des zingles sajou- rcnt et. prennent plus d'importance; ils sont poses tliaigcmzilement. atin de profiter d'une. buse plus large. Jusquii la tin du xnf siccle, cette forme de, (zlocher persiste, en devenant chaque jour plus logere. Mais ce qui caraoterise les CIOC-llOPS de l'0uest, ce sont ces etages (faim-es qui portent, de fond, de la base a la tleche, et surtout cette couverture conique dont les tf-ttailles sont plus fines a mesure que l'art roman arrive 21 son (lernier (legrc (ltälcgance. En Auvergne,dcs le x12 siecle, les clochers centraux portent sur une coupole inscrite dans un carre, et. zirrivent brusquement au plan octo- gone avec deux ou trois etages couronnes par une pyramide il huit pans. Tels etaient les clochers centraux, (lerniirr-ement retablisi, des eglises fllssoire, Notre-Dame du Port a Glermont, de Saint-Nectaire (Puy-de-Dfime), bätis pendant la seconde moitie du Xle siecle. Mais ces clochers portent sur un soubassement qui appartient exclusivement ä ' Nous (levons ces dessins, Saint-Front. 2 Par M. Dlallayf, architecte. xinsi que ceux Brantümc, Abadie, l'architecte (les clochers nvaic lt ütä flätruits.