CHEMINEE 196 ä recevoir des bouches il feu. (Voy. ARCHITECTURE MILITAIRE, ÜIIATE ÜOURTINE, EIWIBBASURE, GIIIIJNEAU, ENCEINTE, Houan, MAcIIIcoULIs.) CHEMINEE, s. f. (queminäe). Foyer dispose dans une salle, avec un tuyau de conduite pour la fumee. Il ne parait pas qu"il y ait eu (les cheminees dans les interieurs des palais ou des maisons de Fepocpie romaine. Pendant les premiers siecles du moyen age, on chauffait les interieurs des appartements, soit au moyen de rechauds remplis de braise que l'on roulait d'une piece dans l'autre, comme cela se pra- tique encore en Italie et en Espagne, soit par des hypocaustes, c'est-Ei- dire au moyen de foyers inferieurs qui repandaient la chaleur par des conduits, sous le pavage des appartements et dans liepaisseur des murs, ainsi que le font nos caloriferes modernes. Dans les abbayes pri- mitives, ce mode de ehautfage etait usite, ainsi que le demontre le plan- de l'abbaye de Saint-Gall, qui date de Pannee 820 environ (voy. ARCHI- TECTURE MONASTIQUE, fig. l). Les cuisines primitives des abbayes et chateaux n'avaient pas, a proprement parler, de cheiniuees, mais nkätaient elles-meules quhneimmense cheminee munie d'un ou plu- sieurs tuyaux pour la sortie de la fumee (voy. CUISINE). Nous ne voyons guere apparaitre les cheminees ou foyers disposes dans les interieurs qu'au xne siecle, et a dater de cette epoque les exemples abondent. La cheminee primitive se compose d'une niche prise aux depens (le lkpaisseur du mur, arretee de chaque cote par deux pieds-droits, et surmontee d'un manteau et d'une hotte, sous laquelle s'engouffre la fumee. Les plus anciennes clieminees sont souvent tracees sur plan circulaire, le foyer formant un segment de cercle et le manteau l'autre segment. Telle est la belle cheminee sculptee que l'on voit encore nu- jourd'hui dans le bittiment de la maitrise dependant de la cathedrztle du Puy en Velay, et qui date du X11' siecle. Nous en donnons le plan (fig. l) et Felevation perspective (Fig. 2). La hotte de cette cheminee affecte la forme conique, et aboutit ä un tuyau cylindrique dont lc (lemi-diametre est en saillie sur le nu du mur exterieur. (le tuyau de- passe de beaucoup le pignon du bätiment; mais nous arriverons tout il l'heure ä cette partie essentielle de la cheminee. On voit encore, dans la cuisine de l'ancien college de Vezelay une belle cheminee sculptee, mais sur plan barlong, qui remonte egalement au X116 siecle ' Cette chcminäe est graväc dans le septibme cahier du Bulletin et des arts en France, 1853, sur un dessin de M. E. Amü. du Conzitd zlcffhäst