A07 L CÜAIHE ] hlinizito de Florence, dans la chapelle royale de Palerine, des pupitres pouvant servir de chaires, places a la gauche de l'autel, 51 Fentree du choeur. lilais en France aucune de nos anciennes eglises n'a conserve, que nous sachions, de chairesäprecher, ou pupitres pouvant en tenirlieu, auterieurs au xv" siecle. L'usage, a partir du X116 siecle surtout, etait, dans nos eglises du Nord, de disposer a Fentree des choeurs des jubes sur lesquels on montait pour lire Pepitre et Yevangile, et pour exhorter les fideles s'il y avait lieu (voy. Joint). Toutefois ces predications, avant l'institution des Freres precheurs, ne se faisaient quhccidentellemenl. Jacques de Vitry, ecrivain du xme siecle, dit que a Pierre, chantre de Paris, voulant faire X f] K Hmifwfflizlvexu connaitro les talens extraordinaires de Foulqucs, son disciple, lc lit pro- cher en sa presence et devant plusieurs habiles gens dans Feglise de Saint-Severin; et que Dieu donna une telle benediclion Z1 ses sermons, quoiqu'ils fussent d'un stylo fort simple, que tous les scavans de Paris Sexcitoient les uns les autres 51 venir entendre 1e pretrc Foulques, qui preschoit, disoient-ils, comme un second saint Paul. Ces faits datent d'en- viron l'an 1'180 1) Il est probable que, dans ces cas particuliers, les prcdicateurs se plaoaient dans une chaire mobile disposfic en quelque lieu de Feglise pour la circonstance. La chaire nkälait alors, ainsi que l'indique la tigure 1 2, qu'une petite estrade de bois fermee de trois cotes par un Sarde-corps recouvert sur le devant d'un tapis. , ft,l.16Ü. 1 Hisl. de la ville ef du (home de pm 18'. P?" l abbe. Lcbeuo; 673,1pxve siiecle : prädic. 2 le Miroir hzietorial, mnnuscr. de la Blbhoth. natxon., n 1 de saint Paul.