BUFFET 252 51 orner les dressoirs des riches particuliers et des seigneurs, mais contribubrent ä la deäcoration extärieure des palais et (les jardins. ils BUFFET (ifonauizs), s. m. On designe ainsi les armatures de charpente et menuiserie qui servent a renfermer les orgues des eglises. Jusqu'au xv" sieele, il ne parait pas que les grandes orgues fussent en usage.,0n ne se servait guere que d'instruments de dimensions mediocres, et qui pouvaient etre renfermes dans des meubles poses dans les choeurs, sur les jubes, ou sur des tribunes plus ou moins vastes destinees a contenir non-seulement les orgues, mais encore des chantres et musiciens. Ce n'est que vers la fin du xve siecle et au commencement du xvle que l'on eut Pidee de donner aux orgues des dimensions inusitees jusqu'alors, ayant une grande puissance de son, et exigeant, pour les renfermer, des char- pentes colossales. Les buffets d'orgues les plus anciens que nous connais- sions ne remontent pas au dela des dernieres annees du xvc siecle; et ces orgues ne sont rien auprcs des instruments monstrueux que l'on fa- brique depuis le xvne siecle. Cependant, des le XlVe siccle, certaines orgues etaient deja composees des memes elements que celles de nos jours: claviers superposes et pouvant se reunir, tuyaux d'elain en montre, trois soufflets, jeux de mutation; et ce qui doit etre note ici particulierement, ces orgues avaient un positif place derriere Yorganiste, et dans lequel on avait mis des flütes dont l'effet est signale comme tres-agreable. M. Felix Clement, ä qui nous devons des renseignements precieux sur l'ancienne musique et sur les orgues, nous fait eonnaitre qu'il a trouve, dans les archives de Toulouse, un document fort curieux surla donation faite a une confrerie, par Bernard de Rosergio, areheveque de Toulouse, d'un orgue, a la date de 1h63. Il resulte de cette piece que cinq orgues furent placees sur le jube dans l'ordre suivant : un grand orgue s'elevait au milieu, derriere un petit orgue dispose comme l'est actuellement le positif; un autre orgue, petite dimension, etait place au haut du grand buffet et surmonte d'un ange; a droite et a gauche du jube se trouvaient deux autres orgues, dont deux confreries etaient autorisees a se servir, tandis que l'usage des trois premieres etait exclusivement reserve aux chanoines et au chapitre de la cathedrale. Les cinq instruments pou- vaient, du reste, resonner ensemble a la volonte de Fareheveque a Ueglise de Saint-Severin, dit Yabbe Lebeuf 2, est une fdes premiores de Paris ou l'on ait vu des orgues; il y en eut des le regne du roi Jean, mais e'etoit un petit buffet; aussi Yeglise n'etoit-elle alors ni si longue ni si large. J'ai lu dans un extrait du necrologe manuscrit de cette eglise, que, l'an 1358, le lundi apräs Z'A scension, maitre Beynaud de Douy, äcolier en tlzäologie 12 Paris et gouverneur des grandes rivales de la parouesse Saint- 1 Rapport adresse par M. Fdliz Cläment a M. le Mini-Sire et des cultes, sur l'orgue de Toulouse, 18119. 2 Hisf. de la ville et du rliocäse de Paris, t. l", p. 168. publique de finsfrucfzon