BASE M2 lon 1. Nous donnons ici (fig. 25) une des bases des colonnes engagees de la nef de cette eglise et son proül A moitie dexecution. lfepannelage indique par la ligne ponctuee est encore parfaitement respecte ici. Les piles de cette eglise presentent parfois des pilastres ä pans coupes au lieu de colonnes engagees; ("es pilastres ne portent pas sur un profil de. base 2.5 M w J "f IHIIIIWIIJJMil"HIIJWMMIJHWMWMWMJFWMW INÄIHIIWIIIIIÄ ; W repelaut celui des colonnes: ils ont leur base speciale (fig. doutla composition vient appuyer notre theorie expliquee par lafigure 21 bis. Ce n'est guere que dans les monuments eleves sous une influence romaine, comme les cathedrales de Langres et d'AuLun, comme beaucoup (Fedilices du (Jharolais et de la haute Bourgogne, que les pilastres {frequents dans 1 Les profils (le Fäglise de lllontreal sont d'une purete etd'1ll1e beillltlä tres-remar_. quables, et leur exäcution est parfaite. Dans ce monument, toutes les bases et profils ü lu pertäe de la main sont polis, tandis que les parements sont tailles au taillant simple d'une lagon assez rustique. Ce contraste entre la taille des moulures et des parements est frdqnent il la lin cln xue siecle et au commencement du Xlllel il pri-te nn charme _tout particulier out rletails de l'architecture. (Voy, TAILLE",