pendant, vers le milieu du 115 XW siĆ¼clc, (m ne les 1 BARBACANE j regarda pas seulement comme un flanquement pour les portes exterieures; on chercha a les llanquer elles-memes, soit par d'au- x R jj tres ouvrages elevcs devant elles, soit 3 xx X par la configuration de leur plan. La K X barbacztne qui defend la principale en- XKN X tree du chateau de Bonaguil, eleve au a x Xve siecle, pres de Villeneuve d'Agen, _X X "x est une premiere tentative en ce sens A ,;XRX (voy. CHATEAU). Des pieces d'artillerie X xl etaiexit disposecs a rez-de-clulussee, et les parties superieurcs conservaient ' leurs crenelages destines aux archers l x ff et aux arbaletriers. En perdant leur l. X ( J ancienne forme, a la {in du xve siecle, f f] Mflj avec l'adoption d'un nouveau systeme X [l I, 7x lai-f approprie aux bouches a feu, ces ou- V" X f?" vrages perdirent leur ancien nom pour X XV prendre la denomination de boulevard. X Lorsque les barbacanes du moyen fige [f furent conservees , on les renforga , exterieurement, pendant les XVIe et Xiffff" X X xvne siecles, par des ouvrages d'une grande importance. C'est ainsi que les dehors de la barbacanc A (Hg. 3)