27 [ APÜTBES ] douze apotres sont conserves sans trop (Yalterations jusqu'au XVe siecle. Ainsi, saint Pierre est toujours represente avec la barbe et les cheveux crepus, le front bas, la face large, les epaules hautes, la taille petite; saint Paul, chauve, une meche de cheveux 3 sur le front, le crane haut, les traits fins, la barbe longue et soyeuse, le corps delicat, les mains fines et longues; saint Jean, imberbe, jeune, les cheveux boucles, la phy- sionomie douce. Au xv" et surtout au XVIe siecle, saint Pierre, lorsquiil est seul, est souvent vetu en pape, 13 tiare sur la tete et les clefs a la main, h l A Parmi les plus belles statues d'apotres, nous ne devons ; (.1 pas omettre Celles qui sont adossees aux piles interieures lkliks de la sainte Chapelle de Paris (XIIIe sieclc), et qui portent s" m toutes une des croix de consecration (fig. 2). Ces figures sont executees en liais, du plus admirable travail, et couvertes d,orne- ments peints et dores imitant de riches etoifes rehaussees par des bordures 4 M U? 1' 1'" MWW w X Wjwnzfavvfwknlnffmüm Wmuxiläi EÄÜYÄWESS, j "f MWwlixnnzmqäälbäiwÜäHWH TWÄÄEEÄ N V . AWA M w wWÜlI Üf q: WIQÄÜHÜ q? , dVÜ "Wuidfz W h m f "HWÄWVEIW AÜNI qwlhwmgh , 1: UN muixm. A, W.wlmnluhügEJEIHMLÄNWSÄTkx Ülxiafvä k "frinmlxxxgräwfg{_ läimhk ( lffilkvgk VMIÜIiÄIaWäL-Q, 4 MW. X Viviiliy 44 Wllkfsifäfg fäwfnl WI, (YÄV [ü wr .Q .4 a 11 _4jlf.k R, W .6V1m07;-- unwv" t. nm H ml" semäes de pierreries. Cet usage de placer les gpütres contre les piliers des äglises, et des choeurs particuliärement, äta1t frequent : nous citerons comme un des exemples les plus remarquables le choeur de l'ancienne