WAR TRAIT 1 80 nnserre- la clmfelie nl csl. riväc sur les deux nänäs du manche. (leue arme Ülnit flonc emn1amffu5c: de la fnqon la plus solide, u! ponvail lhurnir de mrribles coups, soiL (Pestoc, soit de vohifr. Le manche avait de trois 11 quatre pieds de longueur. wyk ww- u "S, KÜ, W XM X1 X X L W xx r W X W Ü] V. w N 1a MM w X5 X k al X! W X, X X V, A X i! k WXX N Qgxx-Lyw .__fjifjx_ " X131, Üw 1M; p w a qlx v, x 5x x_ 1x l, XX! f "A" '33 x Un sail, la süditiol] (les Parisiens en l 381, et comment les I-nleuliers de {ieIWlYIä epoque furent surnolnnuis Jllnillotzäzs, parce qu'ils seraient empares de maillets de plomb (leposfis S1 Fhetel de ville, pour assonuuer les receveurs cl fern1iers des tailles. (les terribles Maillo- lins furent les mailres de Paris pendant quelques semaines.