GENOULLLIÜLRE 472 serraient la gcnouillere sur le membre. Cette genouillerc possefle un appendice en pointe qui n'avait (l'autre flestination que (l'empe- cher les hommes de pied de saisir le cavalier par lesjambes pour le desargonner. La gGIIOUiÜäPC (lig. 7) est de la meme epoque, mais plus delicatement travaillee "i. En A, elle est montree du me externe, 'x Nm x m W, w wlfff 21,7, et en B, du cote interne. Le personnage auquel appartenait ce har- nois de jambes avait les genoux quelque peu en dedans; en termes vulgaires, il etait tfüglwilwlf : aussi la face interne de la genouillere est- elle entaillee pour laisser la place necessaire a la saillie laterale de l'articulation. On reeonnait d'ailleurs que les armures de plates. de 1400 a 1440, sont toujours faites pour les personnes qui les portaient, car elles presentent des partieularites individuelles tres-Iinelnent observees et rendues. On prenait donc alors mesure d'une armure. comme aujourd'hui le tailleur prend mesure de l'habillement qu'on lui commande. l Collcci Riggs.