EPEE 4.00 Voici donc un exemple de ces üpdcs 21 deux mains pour fantassins (Hg. 25 1), qui date de la {indu xve siäcle. La longueur totale de l'arme est de 1'265. Les tranchants de la lame sont ondes, afin d'arracher les pieces ilku-mures, de blesser plus dangereusement hommes et chevaux. A 19 centimetres de la garde est une fausse garde, forgee avec la lame, destinee a arreter les coups depee de l'ennemi. En A, est donnee la section de la lame au talon, et enB au taillant sur ab. Cette section est plus forte pres de la pointe que pres de la fausse garde, ce qui augmentait la puissance des coups de taille. En D, est trace le detail d'une des contre-gardes. La poignee est necessairement tres- longue, car il fallait que les mains fussent assez distantes l'une de l'autre pour manoeuvrer une barre de fer aussi lourde. Il est de ces lames qui ont jusque cinq pieds et plus de longueur (1235). Elles sont habituellement d'une excellente fabrication et bien monte-es. L'intervalle entre la garde et la fausse garde etait garni de peau, afin de permettre de porter la main droite sur ce point pour retenir le fouet de la lame ou fournir un coup droit. Le musee d'artillerie de Paris possede une de ces epees qui est fort belle et qui date des dernieres annees du xv" siecle. C'est une epee de parement, dont la poignee est revetue d'un cuir avec fleurs de lis et L couronnees dorees, quillons e_t pommeaux a jour et dores, lame damasquinee. A propos des epees de parement, nous ne devons pas omettre de mentionner la belle epee de connetable que possede egalement le musee (l'artillerie de Paris. Bien que cette arme de ceremonie appartienne a la [in du xve siecle, elle conserve la forme tradition- nelle des epees de la [in du XIVÜ. Sa lame est gravee d'un semis de [leurs de lis pros du talon et dans un cercle vers le milieu du fer. Les quillons et le pommeau sont egalement semes de [leurs de lis en relief plat, obtenu par la gravure et le champlevage du fond. Le tout etait dore, sauf l'acier lisse de la lame. La poignee est couverte de cuir. La [igure 26 presente: en A, l'ensemble de l'arme; en B, le prolil de la poignee; en C, le fourreau, recouvert de cuir, avec chappes et frettes de laiton dore et semis de [leurs de lis en relief; en D, une des [leurs de lis du fourreau, grandeur ilexecution ; et en E, le bout d'un des quillons, de meme, grandeur (Fexecution. Les rives du pommeau et de la garde sont aussi seinees de [leurs de lis. En F, est le detail de l'assemblage des frettes f" sur le fourreau. De l'ancien musüc de Pierrefonds.