BROIGNE 242 rang dannelets en F, comme le premier B, de maniere a pincer le velours entre les deux rangs. Ainsi. les annelets, maintenus par le bourrelet E, ne pouvaient-ils se placer de champ et devaient demeu- rer couches. Entre les rangs (Tannelets on voyait le listel tfetoffe G, de couleur vive habituellement, ce qui produisait un bon effet. Il est clair qu'un pareil vetement etait un lion preservatif, defiait les traits et coups de "taille. La broigne, fabriquee d'abord au moyen d'anne- lets "tangcntsk semble avoir etc faite, ainsi que nous venons de le dire, vers la seconde moitie du xue siecle. En ellet, des miniatures de cette epoque montrent des rangs dannelets separes par des filets sur les cottes militaires. Puis ce systeme n'est plus guere adopte au commencement du X1110 siecle; il reparait vers 1250 et ne cesse d'etre employe jusque vers le milieu du XWÜ siecle. Il est meme un moment (de 1260 a 1280) ou la broigne est plus souvent Iiguree sur les monuments (tombeaux, miniatures, gravures sur metal) que le haubert de mailles. Mais prenons d'abord la broigne normande, telle qu'elle est liguree sur la tapisserie de Baveux et quelques manuscrits de la lin du xi" siecle. Cette broigne (lig. 2) est une "tunique a manches courtes. Sa partie inferieure, au lieu detre terminee en jupon, est separee en maniere de calegon ample. Donc notant ouverte par le bas que de a en b, pour couler les jambes, il fallait passer le corps par une ouverture superieure A, quaclrangulaire, fermee par un vantail et quatre boutons. Par derriere (voyez en B) etait un eamail pendant. L'homme d'armes, ouvrant le vantail A, introduisait les Voyez Amuums, Hg. Ihpisscrie le Baycux.