SOULIER 336 parait enlierement. Les souliers des X110 et X1111 siecles sont, pour la noblesse, generalement faits dkätoffe, et par consequent sont legers et souples, avec semelle tries-mince, et toujours depourvus de talons. 41 A . Orqmfif 7:; C Pi L 5 Gais-Et sff f fa? v. T455? 317175? 443W f, v V? [ä Jäffff S "IÄÄ " 4 1' ÜÄ x 9 7 ä ä 9L v "x Q Vers le milieu du X111" siecle, ils sont zlttaclxes sur le cou-de-pied par une bande munie d'une boucle ou d'un bouton (lig. 41). Ils se ter- minent en pointe arrondie (voyez la figure l). La figure 5 montre le soulier droit Je la statue de Philippe, frere de saint Louis, et qui etait placee sur sa tombe ä l'abbaye de Royau- mont 2. Ce soulier est bride sur le cou-de-pied au moyen d'une bande qui passe sur le haut de Pempeigne. Il est fait d'une etoffe Statues des rois ä Saint-Denis refaites sous sai Aujourd'hui dans Füglise de SainHleniS. ut Louis (12455 environ