f1 41 MITRE de ces milres. La bandelette qui ceint le front est nouoe par der- riere et laisse tomber ses deux bouts, auxquels on donna le nom de fanons. Plus tard, la bandelette n'est plus qu'un ornement de meule largeur et de meme dessin que la bande verticale dont nous allons indiquer la fonction, mais les fanons sont conserves et accompa- gnent encore aujourdhui la mitre. Sous ce bonnet on posait autrefois une coiffe blanche qui serrait. le crane et dont les bords depassaient parfois quelque peu le bas do la mitre. et meme Pamict, ainsi que le fait voir la statue emaillee G6 Yeveque Ulger, reproduite dans la partie de Fünrnvasmn 1 (planche XIJVI). C'est pendant la seconde moitie du xiP siecle que la mitre ÜPlSCOpale change de forme. Elle consiste alors en un bonnet fait Simplement d'un morceau d'etoffe ayant en longueur deux fois sa largeur (iig. 2). Ge morceau rfetoffe etant plie de a en b, deux Coutures sont faites pour reunir les deux bords bc, bf, et les deux Hutres bords ad, me. Ainsi obtient-on un sac de forme carree. FOFmant deux plis saillants de a en g et de b en g, deux autres de a 611 h et de b en h, et un pii rentrant de g en h, on obtient la Üällfe 3, en G geometrale, et en D perspective. Les deux coutures ÜÜHL masquees par une passementerie, l'une d'elles se presente fut-dessus du front, l'autre au-dessus de Focciput, et les deux cornes A, B, sont l'une devant, l'autre derriere. Telle est faite la mitro de Tome