VA N" "EAE indique aussi que ces le xne siüclc, en Occiden Ce passage fourrures, düs ITHIHLÜÜIIX l. ütaicrlt doublizs me ut on Sausux Sus manüaus fn hev D'un szunil; du Pale! du dessin-e vulsus me] ou ver Hllällllä nins, ne vum lläp iärcs, kil pal A dater du commencement du 14111" sieele, il n'est guere question que de manteaux fourres tlhermine, de menu-vair, de gris ou de martre zibeline. A celle epoquo, la forme du manteau presentee figure "2 est colle qui semble le plus generalement adoptee pour les hommes comme pour les femmes nobles; mais alors ces manteaux, si l'on s'en rap- porte aux monuments peints, sont raremeilt decores de broclories ou faits Lletoffes a dessins. Les couleurs le plus fnäquennuont ad- mises sont le rouge, le bleu et le vert. (les etoiles sont de soie. sii-zclc, il n'est guiarc question de nwnu-vair, de gris ou de Si l'a prisu par le Fail d'un dyusprc lnaulcl, rive et bcl Le quuns Guillaume lui v0s'.u Hui, nlfublü un nmnLL-l dix Hua ryorLe du Hossiu Aussi, les manteaux üLaicni-ils douhlüs däälotfc de soie, a Et le riche nmulel h de syglah L4 forme des luuuLeaux d'homme-s et do femmes ne se mudilie que vers lu lin de la seconde moiliä du xme siäcle. Jusquäi la lin du xue siieclc, les manleanlx pilFHiSSCHl, avoir 6112 Luillüs dans des ülolfcs ' Li romans rlh-llzlnanflre, üdiL. 11.: M. MÄCIIUIZLIÜ, p. 18, vers 36 et suiv. 1 Mantelsabelin, fourni de martre zibeliue; li läumfnm de ÜIINÜL le Lama-agi, 127, ddit. Tkzchuucr, 15333. W Li Humflns rlÜ-lnuuirzs et Y-luflzc, vous 668. " Li Harnrm de l'unique fla Curzflic (XILB sifaclcj. 53 lbirl. W Ibid.