IOXÄÄUX basse d'or. lilais il convient d'expliquer comment sont disposes les joyaux du hennin (fig. 17 bis). La eÜte supärieure des deux cornes est garnie de filets d'or avec perles saillantes, lesquels filets (voy. en A) se reunissent au joyau du frontal par devant, et descendent par der- riere jusquiii Foeeiput, en forme d'un U. Le voile, empese, laorde de perles, et attache il ces deux branches posterieures du lilet (voy. eu B), part du sommet des deux cornes, et descend 51 la hauteur du cou, en maniere de havolet. Un peu plus tard, vers 1440, le surcot est garni d'un collier d'or et de pierreries, 51 Yagrafe duquel s'attache le bijou vertical qui est pose sur le pectoral (Fhermine (Hg. 13 1). La figure 118 Iris donne eu A le tlemil du collier avec son agrafe, grandeur dfexecution, et en B le detail du joyau tombant verticalement sur Fhennine du surcol ; en C, le delail de la ceinture basse posee sur lüjtlpfb. Cette i Slafnc WEu. a Sauw anse, mrlGS