C0 I l" FURIE 028 f- lirer jus les dits liennius LunL qu'il eonvenoii qificeiles femmes u se sziuvnsseni et missent i1 snuvele en aueuniieu. n Des querelles cl, des rixes s'en suivirent souvent entre celte populace et les servi- teurs des dames eeiifees de heuuins. Aussi, les dames et dizmeiselles n'allaient plus entendre le carme qu'en linhiis modestes, et plusieurs renoncerenl pour un lemps aux hennins. Mais, ajoute le chroni- queur, a 51 l'exemple du llTHflQOfl, lequel, quand on passe pres de luy. a relraicl, ses cornes par dedans, eL quand n'0yt plus rien les re- u llOlllO, ainsi furent ieelles, eL en assez liricf apres ciue ledicl il presclie11i' se fuL deparly du pays, elles recommencer-eut comme il devant, et oulilierenl sa doelriniz, et reprinilrent peLiL il petit leur u vieil esliit, tel ou plus grand, qu'elles IfZIVOlODL acceuslume de porlel Voici la coi lTu m (FISI lüilll Lh VÜI '1395 On Vol. llulk des Ch llaiguh vrmiq (LBS arcs