AUMÜNIERE m8 de Yaumüniere montre deux femmes assises, tenant une longue scie avec laquelle elles separent en deux un coeur pose sur un autel. D'un nuage sort un bras arme d'une hache qui va frapper la scie. Si Fallegorie est d'un goüt douteux et rappelle les mievreries du der- nier siecle, Fexecution de cette broderie est charmante et le style 7P n ä l F x "a b. 1 "il Z Il, R. HH X J l ' LÜW 1, Qk N X des figures excellent. Les sujets se detachent sur un fond de lils d'or passes sur une etolTe de soie rayee. Les personnages ont ete brodes a part et cousus sur le fond avec une hausse de coton qui leur donne du relief. Il va sans dire qu'on a voulu trouver une relation entre les sujets brodes sur cette aumoniere et lessentiinents du comte Tliibaut pour la reine Blanche. Cette aumonicre est reproduite dans l'ouvrage de Villemain et dans celui de M. Arnaud 1. Plus tard, les aumonieres furent garnies de ferinoirs apparents, de fer, d'argent et d'or. Ces aumenieres, qui prirent alors aussi le Voyage archäol. et pittoresque dans le däpartement de FAube. 1337. Woyes,