AGllAlfE armes et habiliements militaires. Celle que präsenle la Iigure H ätziit de mäme adaptäe ä une ceinture älroite A, et date du xv" siäcle 1. Elle est de cuivre battu et ciseiä, avec patte double, riväe sur Pdtoffc ou le cuir qui faisait le fond de Paiglette: En B, est trace? le profil de Yagrafe. Les quelques exemples que nous donnons ici, par 11 HÄ U a M fit wi "KM, VA Pextireme variete de leur composition et de leur forme, indiquent assez la fertilite d'invention des artisans auxquels elaient dus ces objets courants. Les fermaux d'or, ou meme de vermeil, devenus tres-rares, etaient consicleres, pendant le moyen fige, comme des bijoux complementaires de toute parure. (Tetaient de ces cadeaux qu'on offrait en maintes occasions, particulierement aux dames. qui en mettaient non-seulemeilt a leurs corsages, mais aussi a leurs coiffures ou äi leurs voiles. Et pur tenir la chcvcqaillc (coiifur Dcus fcrmaus d'or au col li lmiHt En mi le piskui milieu du In DOÜZT Et de li (feindre slsntrcmcü; w 1e) ung en Et puis quant vint an düparlir, Lors hlullusignc ala ouvrir Ung cscrin (l'ivoire, oh estnit Ung fermeillet qui moult valait, 1 Musäe (les fouilles du chäleau dz 2 Roman de la Rose, vers 21234. Pmrrefom (grandeur d' rxäculion).