[ FORME j 120 teurs une forme dont la composition est fournie par ces renseigne- ments peints, et dont les details sont tires de stalles üxes existantes. Nous croyons donner ainsi a notre exemple une application plus utile 1. La figure 3 explique clairement ce qdetait la forme d'usage religieux au X111" siecle. Lorsque les troncs episcopaux ne furent plus places au fond de l'abside, comme dans la primitive Eiglisc, on les disposa gencrale- ment a cote du maitre autel: a Dans lieglise cathedrale de Sens n, dit le sieur de Mauleon (Voyagesliturgiqttes en France), a vis-a-vis du a grand autel, du cote de Pepitre, il y a un fort beau banc, grand et a long, compose de cinq sieges toujours en baissant, dont le premier, a qui est le plus haut, est pour le celebrant, et les autres pour les a diacres et sous-diacres. Immediatement au-dessous est la chaire de Yarcheveque, qui est assez belle et de menuiserie bien travaillee. a Le tronc episcopal se trouvait ainsi en haut des stalles du choeur et etait souvent accompagne de deux sieges plus bas. Cet ensemble constituait une forme a trois places, et etait decore avec un certain luxe. Malheureusement les xvne et xvln" siecles firent disparaitre ces beaux meubles des choeurs de nos eglises pour les remplacer par de lourdes charpentes decorees de sculptures de mauvais goüt et de dra- peries simulees en bois, avec force glands, noeuds et franges egale- ment de menuiserie; ou bien encore, enleves pendant la Revolution, on leur substitua des estrades avec fauteuils et tentures provisoires, souvent d'un aspect peu convenable. Les prelats veulent avec raison aujourd'hui retablir ces meubles necessaires au service religieux, et beaucoup d'architectes cherchent, soit a se rattacher a des traditions perdues, lorsqtüil s'agit de replacer ces troncs avec leurs accessoires, soit a satisfaire au programme, en donnant un libre cours ä leur imagination. Au mot TRÜNE, nous essayons de fournir les documents qui peuvent etre utiles en pareil cas. ' Il existe, dans le musee de Cluny, une forme ä trois places qui provient de quelque salle capitulaire probablement; les sieges sont i: bascule, avec misericordes. Ce meuble date de la Renaissance; mais il a certainement eue recompose engrande partie au moyen de divers fragments. Toutefois il est bon ä consulter comme disposition genärale. La forme presentee lei est prise de morceaux de boiseries places aujourd'hui dans le choeur de Yeglise Saint-Axidoclie de Saulieu.