ECRAN 106 (Yecran; c'est un banc double 1, avec dossier pivotant sur un axe de maniere ä s'incliner, soit d'un cote, soit de l'autre, suivant que les personnes assises veulent faire face au feu ou lui tourner le dos. Ce 1!" {Ü i" fäxsäfglbifä LiÄ-xäwÜ-VQÄI) u; f UNIIW y (V, UH-lf ÄÄNIMLQIÜJiLÄÄiÄ 11 J f xfiäiffffüWT j: W l. HMWQIÜ, "yniffllxÜwiiiämiühiflfiEalwwAHilswwvx WÄMÜÜÄHxYJSaTWTf if ÄKÜIVÜÄ'EJÄM U: W] TfkWlVflWkwäXWÄÜWWÄTIÜÄEWIW? w W W VU 3' l? V m Ä i W-itijfifwiüiiwi"{W AÜ Wi Il Xlg-XÄ? gxlhj, W, l 1 'I (.1 f t'y-w) 5'" "ÄÄ u-Ü w f: IufrÄ-IÄÜÜM"; f R; A 1d Äf TW A {et F! H Il fxsaw w L f; ; WWUQNÄjf-ffk-yfl: i w x11 W x 1'" s "HA h " M) ' f E" Ääslä "EEIZIWÄÄW f' 1:" nfzf f, f"; i ; f"? füzffgäf meuble, place dans Pätre, permettait de profiter de toute la cha- leur du foyer en s'asseyant du cote qui lui faisait face, ou de s'en garantir en jetant une piece (Yetoffe sur la barre du dossier. Cela est assez ingenieux. On avait aussi, pendant le moyen äge, des paniers ou coffrets d'o- sier dans lesquels on mettait les jambes lorsqu'on voulait s'asseoir pres du feu sans brüler ses chausses? ' Le Ronmleon, manuscr. de la Biblioth. im är. n" 6984. P 1 ' Pendant le dernier siäcle encore lors ne les hommes ortaient tous des culottes , 11 P et des bas de soie, on laissait, pros de la cheminäe des jamhards ou sortes de bottes de oarton ou d'osier, dont on avait le soin de s'armer pour se. chauffer sans se mm les Jambes.