ARMOIRPJ j 16 du bas sont simplement ajourecs, sans tringlettes. Nous donnons (fig. '17) Pexlremite de l'une d'elles. La construction de ce meuble KL z a? WEÄZ 7 est fort simple. Les montants ne sont pas des poteaux carres, mais des madriers de '10 ccntimetres de face sur 5 centimetres dääpaisseur, relies par des traverses sur les- 13 quelles une moulure (lig. '18) est (rlouee. Une lfrise a jour (19) couronne la traverse supe- rieure entre les tetes des montants. Le banc et les cotes du meuble sont formes de pan- neaux presentant des parchemins pllÜS. On remarquera que les montants sont termines 4L par des fleurons A dont la face anterieure seule est ornee de crochets sculptes aux de- pens de Pequarrissage du bois. (les armoires sont disposees pour la piece qu'elles occupent. Celle-ci est boisee ainsi que ie plafond, dont les nerfs saillants viennent retomber sur des culs-de-lampe sculptes representant divers personnages. Generalement, les ferrures des meubles, toujours apparentes, sont etalnees, peintes ou dorees, for-gees avec soin. C'est surtout a partir du xvt sieele que les entrees de serrures des meubles sont richement