Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Recherches sur les changements de volume du coeur dans leurs rapports avec la réplétion et le débit ventriculaires
Person:
Francois-Franck
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit9502/11/
CHANGEMENTS DE VOLUME DU C(EUR. 
197 
veau du liquide et pour évaluer par la quantité déplacée les 
quantités de sang reçues et expulsées, j’ai reconnu à ce pro¬ 
cédé certains inconvénients pratiques qui me l’ont fait repous¬ 
ser comme procédé habituel (1). 
C’est donc presque exclusivement l’exploration des varia¬ 
tions de la pression de l’air dans le péricarde qui nous a per¬ 
mis d’étudier les variations du volume du cœur sur l’animal 
vivant. 
PROCÉDÉ OPÉRATOIRE. 
L’animal, le chien, dans presque toutes nos expériences, est profon¬ 
dément curarisé ou a subi la section sous-bulbaire de la moelle. Il est 
soumis à la respiration artificielle. L’ouverture du thorax s’opère sans 
hémorrhagie avec le thermo-cautère Paquelin, en sectionnant les arcs 
oosto-cartilagineux de chaque Côté, au niveau des articulations chon- 
dro-costales. Si quelque vaisseau artériel un peu importantétait lésé, la 
ligature des deux mammaires, faite en conduisant une aiguille courbe 
sur le doigt, suffit presque toujours à arrêter l’écoulement du sang. La 
section des muscles intercostaux avec le thermo-cautère, et des extré¬ 
mités supérieures des muscles droits de l’abdomen, supprime l’écou¬ 
lement du sang, soit par les intercostales, soit par les branches anasto¬ 
motiques des mammaires internes avec les épigastriques et lombaires. 
Quand le plastron est enlevé, le péricarde apparaît, appliqué sur le 
cœür dans toute son étendue, sauf à sa partie inférieure où il se jette 
sur le centre du diaphragme. Il existe, un peu au-dessus de cette in¬ 
sertion diaphragmatique, un intervalle de deux ou trois centimètres 
dans lequel la paroi du péricarde n’est pas en contact avec la pointe 
du cœur, même dans les grandes diastoles. C’est à ce niveau qu’on doit 
saisir la paroi antérieure du péricarde et y pratiquer une petite'bouton¬ 
nière par laquelle on insinue l’extrémité légèrement évasée d’un tube 
de verre. On a soin que ce tube soit taillé en biseau mousse, ou pré¬ 
sente une échancrure de façon, à ce que la paroi ventriculaire ne puisse 
jamais venir s’appliquer sur l’orifice et l’obstruer pendant une 
(1) L’injection d’huile dans la cavité du péricarde ne trouble pas le rhythme du 
cœur à la condition que ce liquide soit à une température voisine de celle du 
cœur, et qué le tube vertical dans lequel s’opèrent les Changements de niveau, 
ne s’élève pas à une trop grande hauteur. Si l’on faisait supporter au cœur la 
pression d’une colonne d’huile ayant plus de quelques centimètres, on modifie¬ 
rait la circulation intra-cardiaque en créant une contre-pression extérieure qui 
gênerait l'afflux du sang veineux dans les oreillettes : j’insiste, dans le mé¬ 
moire IV, sur ces effets des contre-pressions exercées dans le péricarde, et je jus¬ 
tifie par des preuves expérimentales la réserve que je ns fais qu’indiquer ici.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.