Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Recherches sur le mécanisme de la circulation dans la cavité céphalo-rachidienne
Person:
Salathé, A.
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit9495/45/
CIRCULATION CEPHALO-RACHIDIENNE. 
389 
désiré les reproduire sur l’animal mort. Celle expérience n’est 
pas nouvelle, il est vrai, puisqu’elle a déjà été faite par La- 
mure (1) et .reproduite par Flourens (2): Ces deux expérimen¬ 
tateurs comprimaient et relâchaient alternativement les parois 
du thorax d’un animal mort ayant subi une trépanation. 
A la suite de cette manœuvre, par laquelle ils se'rappro¬ 
chaient tout à fait , des conditions de la respiration normale, 
ils voyaient le cerveau s’élever pendant la compression de la 
cage thoracique, dont le relâchement déterminait, par contre, 
rabaissement de l’encéphale. 
Nous avons reproduit cette expérience sur le chien, peu de 
temps après la mort, avec des résultats semblables, l’eau 
s’élevant en expiration, s’abaissant en inspiration, dans le 
tube fixé au crâne de l’animal. 
En ayant recours à la respiration artificielle, telle qu’on la 
pratique habituellement dans les laboratoires, en d’autres 
termes, à l’insufflation trachéale, nous avons obtenu des ré¬ 
sultats inverses des précédents : le liquide s’élevait pendant 
l’inspiration, s’abaissait pendant l’expiration. 
La figure 194 représente les tracés de la respiration et des 
oscillations cérébrales, dans ces circonstances. 
Fig. 194._Graphique de la respiration artificielle et des oscillations cérébrales qu’elle dé¬ 
termine sur l’animal mort. 
Cette inscription post mortem vient encore confirmer ce que 
nous disions dans le chapitre précédent, touchant le renver¬ 
sement des oscillations cérébrales, sous l’influence de la res¬ 
piration artificielle. 
(1) Lamure, Recherches sur la cause des mouveme du cerveau, Mim. 
Acad, sciences, 1749. 
(2) Flourens, /oc. cit., p. 359 et suiv.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.