Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Recherches sur le mécanisme de la circulation dans la cavité céphalo-rachidienne
Person:
Salathé, A.
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit9495/23/
CIRCULATION CHPHALOrRACHIDIENNE. 367 
doivent habituellement se passer ainsi. C’est ce qu.enous avons 
du reste-observé déjà, en explorant la fontanelle, de l’enfant 
nouveau-né.' 
IJ»- - Tracé des .oscillations cérébrales d’un einen, dont la respiration est haietante (1;. 
Nous n’insisterons pas ici sur le mécanisme' des variations 
de volume du cerveau dans leurs rapports avec les fonctions 
cardiaque et respiratoire; il ne s’agit en,effet que d’un cas 
particulier dq la règle applicable à tous les organes vascu¬ 
laires. 
On trouvera dans le mémoire de François-Franck (2) les 
considérations relatives à l’interprétation de ces variations. 
Les recherches de Piégu, celles de Buisson, de Pick, de 
Mosso, de Franck, concordent toutes à rapporter-les varia¬ 
tions rhythmées avec le cœur aux dilatations et resserrements 
alternatifs, des vaisseaux périphériques, et à présenter les 
courbes qui expriment ces variations comme la conséquence 
de la totalisation de toutes ces actions partielles. 
Nous ayons nops-meme insisté à plusieurs reprises, clans- 
lés pages, précédentes, sur la provenance artérielle de ces 
oscillations l’expérience suivante vient à l’appui de ces 
conclusions. 
(1) L’animal qui à fourni de. tracé était un chien de petite taille, dont le 
cerveau se trouvait bien plus affaissé que chez tous les autres sujets de nos 
expériences, la surface des hémisphères cérébraux n'étant point accolée à 
la voûte crânienne, comme cela avait lieu le plus souvent dans les autres ca« 
Cette particularité permit une grande amplitude des oscillations. La respira¬ 
tion de, l'animal étant rapide .et très-ample, les oscillations cérébrales qui en 
résultèrent ont donné un tracé qui peut aussi bien passer pour celui de la 
respiration elle-même. 
Ces oscillations sont représentées par une série d’élévations, dont chacune 
comprend une expiration suivie d une inspiration, la ligne d’expiralion étant 
a la fois plus longue et plus oblique, la ligne d’inspiration plus courte et 
plus,abrupte. 
Sur quelques-unes des lignes d’expiration, ou remarque de très-légères 
ondulations d'origine cardiaque. ■ 
12) Mémoire I du présent volume.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.