Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Du volume des organes dans ses rapports avec la circulation du sang
Person:
Francois-Franck
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit9490/49/
VOLUME DES ORGANES. 
49 
succinctement l’effet, tel qu’il me semble se dégager d’un 
nombre assez considérable d’expériences. 
Cette action a été provoquée par l’excitation de la peau au 
moyen des courants induits (1). 
j’ai dû introduire dans mon appareil un élément nouveau' 
pour réaliser l’expérience de l’excitation faradique au sein du- 
liquide dans lequel ma main était plongée. 
Un fil conducteur, recouvert de soie et verni, traversait 
l’orifice supérieur du bocal et se terminait par un bouton mé¬ 
tallique que je tenais dans la main immergée. 
L’autre électrode du circuit d’induction consistait en une 
plaque métallique que je fixais au moyen d’un ruban sur la 
partie anléro-interne du pli du coude. 
Les choses étant ainsi disposées, je m assurais du sens 
dans lequel circulait le courant induit de rupture, celui dont 
l’intensité est surtout importante à considérer, et je plaçais 
les conducteurs de façon à ce qu’il pénétrât dans le membre 
par la main et sortît par l’électrode supérieure. 
Les interruptions du circuit inducteur étaient déterminées 
à l’aide cfun trembleur réglé d’avance ; un signal électro¬ 
magnétique de M. Deprez inscrivait, au-dessous du tracé des 
changements de volume, les clôtures et les ruptures de ce 
circuit. 
J’ai étudié tout d’abord l’influence d’une série d’excitations 
induites assez faibles pour né déterminer qu’une sensation- 
légère de fourmillements dans le membre en expérience. 
Le tracé suivant est l’un des nombreux types recueillis dans 
ces recherches. 
On voit que les variations normales du volume de la main 
s’inscrivent avant et pendant l’excitation sur la même ligne, 
(1) Je n’aborderai pas ici les effets produits sur la circulation vasculaire 
par les courants continus. Cette réserve ma paru nécessaire en présence des 
assertions des auteurs qui ont attribué une action aux courants descéndants, 
une action inverse aux courants ascendants, et cela, sans doute, d après des 
examens détaillés et des observations fréquemment répétées. 
Comme je n'ai constaté, dans les expériences peu nombreuses que je fis sur 
ce sujet, qu’une action commune aux deux ordres de courants, lé. resserre¬ 
ment (du moins comme fait initial), je crois devoir subordonner mon opinion 
Sur ce point à des recherches plus variées. ’ 
/, 
LAB. MAREY. ‘
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.