Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Notice sur l'institut psycho-physiologique de Paris
Person:
Bérillon, Edgar
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit8061/28/
- 27 - 
dipsomanie, la morphinomanie, les névros's et les psychoses. l/i» 
troubles présentât! le plus fréquemment par h*s enfants sont : les tics, 
les terreurs nocturnes,le somnambulisme, l'onyehophagic, l'onanisme, 
l’incontinence d'urine, In paresse, les troubles du caractère, la klep¬ 
tomanie, la chorée, l'épilepsie et toutes les manifestations de la dégé¬ 
nérescence physique et mentale. 
1/3 service des consultations et du traitement psychothérapique n 
été assuré, sous la direction de M. Ilérillon, par les chefs de clinique 
et les chefs de travaux suivants : 
. llENUIQtJEZ (1888), Peiiceat (1889), Vas Vei.skn, JoimsfcE, 
FnEv(l890), I.EfiitANU, IIui.ot, Lajoie, Ouimet (1H1>I». Mulot, Miieg- 
mann, IlKmiKUT, Adams, Cascaiii. (1892>. Levèque (V.), Salomon, 
Lemaiiie, Jennings (<>.) (lS9:ii, Mavkoukakis (Antoine), \V. SunoTit:, 
Jacoii (1804), Hatinski. I’. Valentin, Lagklouzk (I8!ft), IIahtkn- 
nKjm, Monnet, Woi.r, Mmsi.v. I’auveiit, «'.•*;> < t par d<- nombreux 
étudiants en médecine. 
Maison de traitement. — La mnison de traitenc-nt annexée au 
dispensaire permet d'y suivre un certain nombre de malades qui ont 
besoin d’étre soustraits pendant quelque temp-» à l'inlhience de leur 
milieu habituel. Tels sont les morphinomane«, les dipsomanes, les 
enfants vicieux ou arriérés, etc. 
Iji maison de traitement est placée sons la direction de M. le 
I)r Lagei.ocze, qui apporte à cette icuvre les soins les plus dévoués 
et les plus désintéressés. (Pour l'admission ft la maison de traitement, 
s’adresser ft M. le Dr LaoÈi.ouzk, 49, rue Saint-André-des-Arts). 
Budget. — Les dépenses annuelles se composent du loyer 
(4j80t> francs), des iinpèts et de la patente (700 francs), des frais de 
chnulfage et d’éclairage (1100 francs), des frais de personnel (mémoire) 
dos achats d’instruments pour les recherches (mémoire), des acquisi¬ 
tions pour la bibliothèque et le musée. Le total des dépenses s'élève 
annuellement ft environ 8,000 francs. 
Les recette.1', se composent des libéralités et dons volontaires et 
des droits d'inscription des élèves. (Ces droits d'inscriptions sont ex¬ 
clusivement consacrés ft la bibliothèque.) 
Chnque année la balance des dépenses et des recettes s'établit par 
tin déficit Cette situation budgétaire n’a rien d'humiliant et peut 
soutenir la comparaison avec celle des établissements officiels entre¬ 
tenus ft grand frais par le gouvernement fiançais. Dans tous les cas, 
les créateurs de l'Institut Psycho-physiologique ont pourvu jusqu'ici 
aux Iwsoins urgents. Ils n'ont qu’un regret c’est que les frais de loyer 
ot d’impét constituent n eux seuls les charges les plus lourdes et ne 
permettent de consacrer aux achats d’instruments de recherches, 
que de très faibles sommes. 
Parmi les personnes qui sont venues par leurs libéralités et leurs 
dons favoriser le développement de l'Institut Psyclm-physiologique, 
nôus devons citer M. le D'O. Jennings, M"* de Wendki.stadt, M. Levs. 
MH« Marquis, M. CounnET, M.Wolk, M.Cii. Jui.liot, M. de Montiiavkl. 
Nous sommes heureux do leur exprimer notre vive gratitude. Nous 
avons d’ailleurs lieu d’espérer que.lotir exemple trouvera des imi¬ 
tateurs.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.