Bauhaus-Universität Weimar

RECHERCHES SUR LA TENSION ARTÉRIELLE. 195 
la pression. Il a donc dû être rapide pendant les premiers 
instants qui ont suivi la compression artérielle, puis, il s’est 
graduellement ralenti. 
Dans les conditions normales de la circulation* la force 
Fig. 43. — Phases de la chute de pression dans l’artère fémorale d’un ehat, après la com¬ 
pression de l’aorte an niveau de la bifurcation des iliaques (manomètre à mercure). La 
compression a lieu en C C ; la valeur de la pression est estimée en centimètres de mer¬ 
cure. 
élastique des artères, constituant à la fois l’obstacle à 
la pénétration du sang dans ces vaisseaux et la force 
expulsive qui chasse le sang du côté des veines, doit 
avoir une valeur telle qu’elle règle et égalise la pénétration 
et l’issue du sang, de telle sorte que, dans le système artériel, 
les variations de la pression rythmées avec les mouvements du 
cœur présentent un régime régulier. 
L’écoulement du sang à travers les capillaires étant con¬ 
tinu et sensiblement uniforme, il faut que la force élastique 
des artères ait acquis une valeur telle que pendant la durée 
d’une révolution cardiaque, il s’écoule dés artères autant de 
sang qu’il y en entre pendant cette révolution. 
D.’autre part, pendant la systole du cœur, en même temps
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.