Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
La circulation du sang a l'état physiologique et dans les maladies
Person:
Marey, Étienne Jules
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit4268/481/
CHAPITRE XXIX. 
471 
Le même physiologiste a vu le ralentissement du cœur succéder 
à une irritation de la muqueuse pulmonaire. Un animal trachéo- 
tomisé auquel on fait respirer de l’air mélangé de viapeurs irri¬ 
tantes présente, quoique à un faible degré, le ralentissement du 
cœur. 
C’est à ce genre d’influence que paraît se rattacher l’effet des 
inspirations profondes ; le déploiement exagéré du poumon agi¬ 
rait comme une excitation sur les branches terminales des pneu¬ 
mogastriques. Brown-Séquard a démontré que l’intégrité de ces 
nerfs est nécessaire pour que ce ralentissement se produise. 
Fig. 244. Ralentissement réflexe des mouvements du cœur à la suite d’un attouchement 
du péritoine enflammé. 
Biffi (de Milan) a obtenu sur la grenouille l’arrêt du cœur, au 
moyen d’une brusque percussion de l'abdomen. On l’observe à la 
suite d’un simple attouchement du péritoine, quand cette mem¬ 
brane a été quelque temps exposée à l’air et est devenue le siège 
d’une inflammation qui la rend plus sensible1. La figure 244 
Dogiel, un grand nombre de physiologistes ont étudié ce phénomène : nous citerons 
particulièrement Hering et Kratschmer, Holmgren, Hutherford. L’historique détaillé 
de ces recherches a été rapporté par François-Franck dans son mémoire sur les effets 
des excitations des nerfs sensibles (Trav. lab.. IV, 1879.) — Le même auteur a repris 
récemment ces expériences en l'es étendant aux différentes branches sensibles affé¬ 
rentes au pneumogastrique (Trav. lab., IV, 1878-79). 
1. Les effets cardiaques des irritations des nerfs sensibles de l’abdomen ont été indi¬ 
qués d’abord par Brown-Séquard (Arch de médecine, 1856). Ce physiologiste avait ob¬ 
servé l’arrêt réflexe du cœur sous l’influence de l’irritation traumatique des ganglions 
du plexus solaire. — Cl. Bernard (Pathol, exp., p. 120) rapporte des cas de mort rapide 
chez les animaux auxquels il pratiquait « diverses expériences sur les ganglions ou 
nerfs abdominaux ». L’étude détaillée de ces effets cardiaques des irritations abdomi¬ 
nales a été reprise en Allemagne par Goltz, Bernstein, etc.; de Tarchanoff (Trav. lab., 
1876) les a complétées en montrant que l’irritation abdominale produit d’autant plus faci¬ 
lement les arrêts réflexes du cœur que la surface irritée a été rendue plus sensible par 
une inflammation préalable. C’est dans la même catégorie d’actions nerveuses réflexes 
qu’on doit ranger les syncopes qui surviennent chez l’homme à la suite de l’ingestion 
rapide de grandes quantités de boissons glacées. De même, la contusion de l’épigastre, 
du testicule, la perforation intestinale dans la péritonite, la fièvre typhoïde, peuvent 
produire la mort subite par syncope, etc.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.