Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
La circulation du sang a l'état physiologique et dans les maladies
Person:
Marey, Étienne Jules
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit4268/459/
CHAPITRE XXVil. 
449* 
diaire des anastomoses qui réunissent la partie de la carotide 
située en aval du lieu comprimé avec des branches restées per¬ 
méables. La pression dans la carotide s’équilibre avec celle qui 
existe dans les anastomoses elles-mêmes et participe à ses varia¬ 
tions. Les impulsions du cœur y seront donc d'autant plus atté¬ 
nuées que les artères anastomotiques seront plus petites et appar¬ 
tiendront, par conséquent, à un ordre de vaisseaux où l’élasticité 
artérielle a plus complètement transformé l’impulsion saccadée 
du cœur, § 238. Mais, si la compression de l’artère se prolonge, les 
pulsations récurrentes prennent de la force, elles doublent par¬ 
fois d’énergie en cinq ou six minutes, témoignant ainsi que les 
voies anastomotiques s’élargissent, en cédant à la pression aug¬ 
mentée qui existe, à leur intérieur. Cette dilatation devient défi¬ 
nitive à la longue, ainsi que l’ont prouvé les injections cadavé¬ 
riques pratiquées sur des membres dont l’artère principale était 
depuis longtemps oblitérée. 
Le même rétablissement du cours du sang s’observe dans les 
vaisseaux veineux : ainsi, après l’oblitération d’un tronc principal, 
les anastomoses, graduellement dilatées, créent des voies nouvelles 
au retour du sang. 
Ces rétablissements de la circulation ont une grande importance 
en médecine et en chirurgie. Pour les artères, on peut suivre au 
sphygmographe le retour de la circulation artérielle; nous en 
parlerons à propos des lésions des artères (chap, xxxvm). 
§ 308, — Effets d’une augmentation de la pression extérieure sur 
un organe tout entier ; modifications du pouls de cet organe. — En 
cherchant à déterminer la valeur de la pression du sang dans 
les vaisseaux d’après la'contre - pression extérieure nécessaire 
pour rendre les tissus exsangues, j’ai vu, sous l’influence d’une 
pression graduellement croissante, se produire de curieux phéno¬ 
mènes : ils consistaient en une exagération graduelle du pouls de 
la portion comprimée, puis en une décroissance des pulsations 
qui finissaient par s’éteindre. 
Pour comprimer localement une région, c’est-à-dire pour pro¬ 
duire sur elle l’efiet inverse de celui de la ventouse, je me servais 
d’abord d’une caisse métallique percée d’un trou par lequel on 
engageait la main et l’avant-bras. Autour de cette ouverture, un 
manchon de caoutchouc, invaginé du côté de la caisse, s’appliquait 
à l’avant-bras avec d’autant plus de force que la pression inté- 
Marey, Circulation. 
29
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.