Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
L'orgue. Ses éléments, son histoire, son esthétique
Person:
Cellier, Alexandre Bachelin
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/image/lit39818/107/
102 
L’ORGUE. 
III. AUTRICHE-HONGRIE. — On m’excusera de m’en tenir à la classification d avant- 
guerre, qui me semble plus légitime, du point de vue traditionaliste. Mozart, Haydn, 
sans parler d’autres, suffisent à assurer à l’Autriche, en musique, une physionomie très 
personnelle. Du point de vue del’orgue, je n’ai presque rien à en dire. L’état de la facture 
y est moins florissant qu en Allemagne, et les orgues de veritable importance y sont en 
nombre restreint. 
Cependant, Vienne et Buda-Pesth possèdent d’importants instruments dans leurs 
grandes salles de concerts, et il existe des facteurs d’orgues construisant pour 1 Autriche 
Orgue de la cathédrale d York. 
et l’étranger, tels que : Rieger (Buda-Pesth) Mauracher (Salzbourg) et Joseph Augster 
à Pées; quelques abbayes renfermant de beaux instruments, comme celle de Saint- 
Florian, à Linz, où plane le souvenir des magistrales improvisations de Bruckner. 
IV. Balkans ET Turquie. — Vers la fin du siècle dernier, ils étaient à peu près 
nuis. Je ne crois pas que cet état de choses se soit modifié. Toutefois, il existe dans la salle 
du Syllogue grec, à Constantinople, un orgue de Cavaillé-Coll. 
V. BELGIQUE. — Pays riche en instruments anciens et modernes, la Belgique a compté 
des facteurs remarquables au XIXe siècle, tels que les frères Bevers, Merklin et Charles 
Anneessens qui travaillèrent en France. De même les frères Loret construisirent des
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.